Madagascar avant d'y poser les pieds
261 pages prestataires sur madadecouverte

Vous ici : Madagascar > Diego Suarez > La région

Diego Suarez et sa région
nord de Madagascar


Cap d'Ambre


Le bout septentrional de la Grande Île. La piste qui grimpe jusqu'à cette pointe nord de Madagascar n'est praticable qu'en 4x4 ou Quad, et uniquement pendant la saison sèche.

Mais quand on arrive à destination, le splendide panorama fait oublier la poussière et les cahots de ce trajet difficile.


Baie du Courrier
et Windsor Castle


La vue, au sommet du Windsor Castle, qui s'étend du Canal du Mozambique à l'Océan Indien, offre un magnifique panorama du nord malgache :

* Au nord, la vue aboutit sur le Cap d'Ambre, pointe extrême de la Grande Île
* Au sud, la masse puissante de la Montagne d'Ambre
* Vers l'est, c'est la Baie de Diego et l'Océan Indien
* Vers l'ouest, la baie du Courrier et le Canal du Mozambique

La Baie du Courrier peut aussi être l'embarcadère pour les petites îles aux alentours, telles Nosy Hara, l'île aux chèvres, l'île aux mouettes, sanctuaires d'une nature sauvage.


Mer d'émeraude


Le lagon de la mer d'émeraude donne l'occasion de plonger dans un véritable aquarium naturel, pour découvrir les espèces qui y ont élu domicile.

Vous pouvez aussi profiter des superbes plages de sable blanc qui bordent la mer d'émeraude, ainsi que des îles où vous emmènent les pêcheurs du village de Ramena.


Ramena et les 3 Baies


Le village de pêcheurs de Ramena ferme l'extrémité sud de la baie des Français. Sa longue plage de sable blanc ravira les amateurs de farniente et de baignade.

De là, vous pouvez partir à pied pour rejoindre les 3 baies :
* La baie de Sakalava est très connue des windsurfers. Le varatraza (les alizés) y souffle de façon régulière pendant la saison sèche, ce qui en fait un spot apprécié. Un hôtel/restaurant et une école de planche à voile et kyte surf y sont d'ailleurs installés.

* La baie des dunes et la baie des pigeons font se succéder leurs rubans de sable blanc sur la côte orientale de la péninsule. Peu fréquentées, encore épargnées par tout projet touristique, elles séduiront les amateurs de calme et de baignade.


Ville de Diego Suarez


Diego Suarez, depuis la fin du XIXe siècle et jusqu'au milieu des années 1970, c'est avant tout un port.

La France, suite aux accords de 1885 avec la monarchie merina, fait stationner ses navires dans la baie de Diego. Mais depuis le retrait des troupes françaises, l'heure de gloire du port se conjugue au passé.

Ce passé imprègne toujours la ville, notamment par les maisons de style colonial situées en centre-ville, surtout dans la partie basse de la ville, à partir de la rue principale : la rue Colbert.


Montagne des Français


Ce superbe site sauvage, en cours de classement en parc naturel, doit son nom aux soldats français et malgaches tués en 1942 en résistant aux forces armées de Vichy.

Du haut du "sommet" culminant à un peu plus de 400 mètres, vous bénéficiez d'un large panorama sur la baie des Français, ainsi que sur la région de Diego Suarez (le canal du Mozambique est visible lorsque les conditions climatiques sont favorables)

Pour ajouter encore aux attraits du site, vous pourrez y découvrir une multitude d'oiseaux, des grottes, les vestiges d'un fort, et de beaux exemples de végétation aride.


La Montagne d'Ambre


Le parc national de la Montagne d'Ambre a pour but de "préserver le trésor biologique" de la flore et de la faune régionales.

Prolongement de la forêt tropicale de l'est, la Montagne d'Ambre abrite des espèces endémiques absentes plus au sud.

Vous pourrez y découvrir notamment 7 espèces de lémurien, la mangouste à queue annelée, une large variété de grenouilles, geckos, caméléons et serpents, dont heureusement aucun n'est dangereux pour l'homme.


Tsingy rouges


Ces concrétions de sable, corail et latérite sont situées sur le littoral au niveau du village d'Irodo.

Formés par l'érosion d'une rivière latéritique, les tsingy rouges différent dans leur composition des "vrais" tsingy mais ils offrent un spectacle étonnant.

(source : Lonely Planet)


Lac Sacré


Selon la légende, le Lac Sacré occupe le site d'un village qui fut inondé suite au refus de ses habitants d'offrir de l'eau à un voyageur.

On prétend que les habitants maudits ont été réincarnés dans les crocodiles qui peuplent le bassin.

Des sacrifices de zébu, des rituels d'offrandes et d'autres cérémonies sacrées s'y déroulent régulièrement.

(source : Lonely Planet)


Massif de l'Ankarana


2ème endroit à Madagascar, après la réserve de Bemaraha, où on peut voir les tsingy rocheux. Ces massifs de formation karstique offrent la vision assez surprenante de milliers d'aiguilles et de pics calcaires dressés vers le ciel.

L'érosion souterraine a provoqué la création de plus d'une centaine de grottes qui abritent des tombes royales, où se réfugiaient les rois et la population Antankarana lors des différents conflits inter-ethniques.

Aussi riche que la flore, la faune comprend divers lémuriens, des variétés de chauve souris, des caméléons, de nombreux oiseaux.


Favoris et partage